Vaisselles jetables, biodégradables, écologiques : quelles différences ?

Ces dernières années, les débats font rages sur le besoin d’obligation d’utiliser des vaisselles écologiques. Les appellations sont nombreuses et beaucoup s’y perdent encore en lisant les étiquettes entre les biodégradables, les compostables, etc. Comment faire la différence afin de mieux faire son choix ?

Les vaisselles biodégradables et compostables

Les deux appellations sont souvent confondues et difficiles au grand public de faire la différence. La vaisselle en carton est-elle biodégradable ou compostable ? Et qu’en est-il du verre de dessert en bambou ?

Du biodégradable pour les petites consommations de vaisselles

Les assiettes et couverts fabriqués avec des matières biodégradables se dégradent dans les 6 mois. Cette dégradation cependant ne peut se faire que dans un climat adéquat. Par exemple, si vous laissez une assiette en carton dans un réfrigérateur pendant un an, il ne va jamais se dégrader. Pour cela il faut de l’humidité, mais surtout des microorganismes naturels. 

Du compostable pour les grosses consommations

Un emballage alimentaire compostable est quant à lui se dégrade en trois mois maximum. Ce qui fait qu’une assiette compostable est donc biodégradable. Le compostable a aussi besoin de microorganismes. Donc la différence est donc le temps de dégradation. Quoiqu’il en soit, pour les grandes consommations comme dans les entreprises et les restaurants, les assiettes carton kraft et plateaux-repas compostables sont meilleurs. Ils sont plus rapides à se dégrader donc le cycle sera plus court.

Les vaisselles jetables et recyclables

  • L’assiette jetable ou à usage unique : ici est regroupée toute la vaisselle jetable après usage. Elle est fabriquée soit avec du plastique, soit de la canne à sucre, soit du bois, soit du papier, etc. L’assiette carton kraft est donc jetable, car ne se lave pas après utilisation.
  • L’assiette recyclable : la différence entre les couverts jetables et recyclables n’est pas définissable, car ce n’est pas la même chose. Usage unique est le fait de l’utiliser une seule fois et recyclable est le cycle après l’avoir jeté. Si la matière passe dans des étapes de recyclage comme le plastique, donc c’est une assiette recyclable. Si elle passe directement au compost comme le papier, ce n’est pas recyclable.

La matière recyclable est de moins en moins utilisée et le biodégradable ainsi que le compostable, car leur cycle est plus court. N’oubliez pas que recyclage et réutilisation veulent dire que ça passe de nouveau dans une usine pour être détruit et réutilisé. Il y a donc tout le processus de fabrication et dépense d’énergie. Pour diminuer votre empreinte carbone, privilégiez les couverts biodégradables et compostables. 

Les vaisselles écologiques et biologiques

Écologique et biologique sont deux appellations qui sont devenues une mode ces dernières années. Pour les assiettes jetables, les couverts et autres décorations de table, comment faire la différence entre les deux ? Comment choisir pour réduire l’impact environnemental ?

Une vaisselle écologique est une vaisselle dont l’utilisation n’est ni nocive pour l’humain, ni les animaux ni pour l’environnement. La matière première de fabrication est donc non nocive. Cette appellation n’est pas règlementée, ce qui veut dire qu’il n’y a pas de preuve proprement dite pour juger qu’un couvert est vraiment écologique ou non.

Pour le produit biologique, celui-ci est réglementé. Biologique veut dire que les matières premières ainsi que le reste du processus suivent des normes. La matière première et le produit final n’utilisent aucun produit chimique ni produit de synthèse. Généralement les produits biologiques sont plus chers, mais ils garantissent une empreinte carbone quasiment nulle. Si vous achetez une vaisselle biologique, elle est forcément écologique, mais l’inverse n’est pas toujours vrai.

En résumé, le choix le plus environnemental est d’utiliser des couverts et autres produits qui sont biologiques et compostables ou biodégradables.