Avantages et inconvénients des correcteurs orthographiques

C’est quoi le pour et le contre ? Eh bien, c’est une abréviation de la phrase latine pro et contra, qui signifie être pour ou contre. Dans le cas des vérificateurs d’orthographe, il y en a pas mal. Bien que les vérificateurs d’orthographe soient des outils précieux comme scribens par exemple, il ne faut pas s’y fier uniquement pour vérifier l’orthographe. Dans cette liste, les vérificateurs de grammaire seront également pris en compte, car ils sont couramment liés au sein d’un programme de vérification orthographique. Pour en savoir plus sur scribens et les correcteurs orthographiques en général, n’hésitez pas à parcourir cet article, vous y trouverez toutes les informations utiles.

 

Pour : c’est automatique

 

La plupart des vérificateurs orthographiques ont une fonction automatique grâce à laquelle les mots seront marqués en rouge ou d’autres couleurs lorsqu’un mot est mal orthographié (ou du moins le programme pense qu’il est mal orthographié). Cela signifie que vous n’avez pas à penser à l’orthographe pendant que vous écrivez. C’est pratique de laisser un ordinateur faire le travail. De plus, comme c’est automatique, la vitesse à laquelle il trouve les erreurs est incroyablement rapide, alors qu’avec l’œil humain, les fautes ne seraient pas aussi vite trouvées.

 

Contre : seulement les erreurs courantes

 

Il y a certaines erreurs que les programmes ne relèveront pas parce qu’elles ne sont pas si courantes. Par exemple, certains mots archaïques et peu courants sont marqués comme incorrectement orthographiés alors qu’ils le sont correctement. Cela est dû au fait que ces mots ne figurent pas dans la base de données du programme. Souvent, il faut ajouter des mots et certaines constructions grammaticales à une base de données en faisant un clic droit de la souris et en sélectionnant “ajouter au dictionnaire.” Ces bévues du programme peuvent apparaître plus souvent au sein des écrits littéraires et des écrits scientifiques, car ces types d’écrits utilisent des termes spéciaux que les bases de données ne sont pas programmées pour comprendre.

 

Pour : utile pour les personnes dyslexiques

 

La dyslexie ou la condition d’écrire régulièrement des mots et des phrases dans un ordre incorrect, est très répandue. Avec l’aide des correcteurs orthographiques, les personnes dyslexiques peuvent atténuer leur trouble dans une large mesure. Il est peu fréquent que les programmes informatiques puissent aider à éliminer un trouble, mais c’est l’un des cas où ils peuvent être utilisés de cette manière.

 

Contre : complaisance

 

Depuis l’avènement des correcteurs orthographiques et de l’ordinateur en général, les écrivains ont remarqué la différence entre les générations. Les écrivains devaient écrire parfaitement sur une machine à écrire, sinon ils devaient réécrire un texte. Les écrivains étaient donc disciplinés et connaissaient l’orthographe et l’usage des mots. En revanche, avec un correcteur orthographique, on écrit sans se soucier de l’orthographe et de l’usage des mots. Cela a rendu la génération actuelle d’écrivains négligents. En fait, les écrivains peuvent maintenant être mauvais en orthographe et paraître quand même excellents. Cette complaisance doit être combattue si vous êtes écrivain, car il existe de nombreuses situations où vous devrez savoir comment orthographier correctement les mots sur le papier et dans d’autres circonstances. Connaître l’orthographe correcte des mots vous permet également d’en savoir plus sur l’étymologie.

 

Pour : gratuit la plupart du temps

 

Les correcteurs orthographiques sont généralement fournis gratuitement avec les logiciels de traitement de texte, que ce soit pour Microsoft Word, Google Docs par exemple. En fait, il est difficile de trouver un correcteur orthographique qu’il faudrait payer. Les correcteurs grammaticaux, qui sont souvent plus sophistiqués, nécessitent parfois un paiement pour être utilisés. Cependant, il existe de nombreux vérificateurs d’orthographe et de grammaire gratuits en ligne que vous pouvez utiliser (même s’ils ont parfois des restrictions sur le nombre de mots).

 

Contre : il faut être bon en orthographe pour les utiliser efficacement

 

Bien qu’un vérificateur d’orthographe marque automatiquement les mots mal orthographiés, vous devez maîtriser l’orthographe pour repérer les erreurs du programme. Parfois, ces erreurs sont liées à l’usage des mots, comme “il” au lieu d'”elle“. Le programme ne marquera pas “il”, car il est orthographié correctement, mais dans le cas d’une phrase, cela n’a pas de sens. Comme ce qui a été dit précédemment, les correcteurs orthographiques marqueront incorrectement les mots archaïques et rares, même s’ils sont mal orthographiés. Vous devez donc connaître l’orthographe de chaque mot que vous utilisez, même si vous disposez d’un correcteur orthographique. L’objectif principal d’un correcteur orthographique est d’attraper ce que vous n’avez pas vu dans vos brouillons.